Premier prototype de rouleau brise fougères

jeudi 28 mai 2015
par  GuillaumeCoudray
popularité : 21%

PNG - 569 ko

A la demande d’un de nos adhérents formateur Nicolas Bernard, qui avait beaucoup de fougères à rouler (environ 100 ha par an) qui cherchait un rouleau brise fougères efficace, l’association s’est lancée dans le prototypage d’un rouleau utilisable en traction animale. Il a fallu imaginer un nouveau type car ceux du commerce ne convenaient pas car conçus pour une traction motorisée et donc une force de traction qui n’est pas dans l’axe de rotation du rouleau.

PNG - 192.7 ko

Présentation de l’outil
Le principe du brise-fougères est de coucher et de briser la fougère quand elle est fibreuse. Elle ne doit pas se couper. Selon les régions, on commence le travail en mai ou juin, puis on fait un deuxième passage au minimum 3 semaines plus tard. Au deuxième passage les fougères sont beaucoup plus claires. La première année, elles font environ 2 m, l’année suivante elles font environ 1,20 m et la troisième 0,60 m. Au bout de 5 ans il en reste peu, surtout si cette action est couplée avec du pâturage. Juste derrière le roulage, non seulement elle régresse en taille mais surtout en nombre. Pour cela il faut en laisser le moins possible (bien faire les bordures, le tour des arbres et des rochers). Le rouleau prototype qui a été fabriqué par PROMMATA fait 2 m de large pour un poids de 250 kg environ. L’axe de rotation est parfaitement sur la ligne de traction. La largeur de travail de 2 m a été choisie car au-delà, on a du mal à faire les demi-tours, et à passer entre les arbres. De plus, pour gagner en solidité, l’engin est pourvu de rotules et non de roulements. Les brancards sont courbés pour être horizontaux au niveau de la sellette et à partir de là ils sont légèrement courbés vers l’extérieur, et ne vont pas plus loin pour garder de la souplesse d’utilisation. Les brancards sont facilement démontables par 4 boulons pour faciliter le transport. Les essais ont été concluants dans la pente car des pics au centre des lames évitent que le rouleau glisse. Au passage sur des rochers le rouleau se comporte très bien, il ne bascule pas et ne se coince pas. Du travail a été fait dans une coupe de mélèze avec des souches de 70 cm de haut, là aussi sans problèmes. Le cheval travaille 5 heures sans repos. Pour ce qui est de la fougère, la cassure est nette et la repousse est peu nombreuse au deuxième passage (si le premier passage est fait à la bonne période). Quant à la solidité du matériel, en fin de saison après 100 ha travaillés il n’y a pas eu de casse. Les lames comme le cadre sont intactes.
Les fougères ne se coincent pas dans le rouleau.

PNG - 500.6 ko

Après cette série d’essais, Nicolas Bernard a pu conclure que : « en fonction de mon expérience je pense le rouleau très fiable car les conditions d’utilisation ont été vraiment très dures, pour un résultat à la hauteur de mes attentes ! ». Nous envisageons donc la mise en production de ce beau prototype pour bientôt. La recherche continue elle de son côté pour développer des rouleaux adaptables sur la Kassine.

PNG - 670.8 ko

Cependant la recherche ne s’est pas arrêtée là ! En effet ce rouleau avait aussi des désavantages : en un seul bloc il était en fait peu maniable et difficilement transportable. C’est ce qui a justifié la création d’un nouveau rouleau brise fougères en trois modules articulés, qui a en plus bénéficié de nouvelles caractéristiques comme la limonière articulée.

PNG - 547.4 ko

CHAÎNE VIDÉO DE PROMMATA  | 
Soutenir par un don