Mission au Mali

lundi 21 juillet 2014
popularité : 5%

Dates : Janvier 2012

Mission de consolidation et de suivi

  • Organisateur et Coordinateur général : Bernard TERRIS président de l’association DANAYA France.
  • Accompagnateur technique : Yves VERRIER trésorier de l’association.
  • Formateur atelier : Jean SAWADOGO président de la coopérative des paysans-artisans de Kamboincé et formateur de l’atelier PROMMATA-Burkina.
  • Formateur à la traction animale et responsable technique de la mission : Jo BALLADE,PROMMATA- France.

Objectifs

- Consolidation à l’utilisation de la Kassine.
- Vérification des kassines fabriquées.
- Appui et coordination de la formation à la fabrication.

En 2010 Danaya nous avait demandé la formation de 2 paysans et 2 forgerons Malien dans notre atelier du Burkina. Ils sont repartis avec 1 kassine outillée ; et chargés par notre partenaire, d’en fabriquer 26 nouvelles dont la majorité étaient destinées au nord du pays.

La fabrication a malheureusement subit beaucoup d’aléas. En 2011, la constatation est faite que les kassines ne répondent pas aux qualités habituelles. Danaya, par ces responsables présents, décide de les remplacer par des portes outils aux normes standards en faisant appel à notre association à travers une nouvelle mission internationale.

C’est à Ferentoumou, à 50 kms de Bamako qu’une partie de la formation s’est déroulée. Pendant 3 jours, 20 stagiaires ont reçus les enseignements approfondis de Jo ballade en matière de soin , de menage des animaux ainsi que des techniques agrobiologiques.

Les thématiques de l’âne, du compostage, de la protection des sols et de la lutte contre l’érosion ont été approfondies.

A l’issu de cette première partie, 8 stagiaires ont suivi la formation sur la construction de la kassine avec Jean Sawadogo dans un atelier loué à Bamako.
A la fin de la formation, deux nouvelles kassines équipées d’une sous soleuse repartent avec le groupe, la peinture presque sèche.

Il ressort que deux stagiaires ont les capacités de devenir responsables d’un atelier de fabrication de la kassine et deux stagiaires peuvent aider et participer mais doivent se consolider à la soudure.

Quatre stagiaires n’ont pas la compétence technique et le savoir faire pour fabriquer.
Cette formation a fait comprendre à chacun la nécessité d’avoir certaines capacités et connaissances pour fabriquer un MAMATA de qualité, durable et standardisé.

La durabilité du projet dépend de la qualité de fabrication des premières kassines maliennes.

Vous pouvez demander le rapport complet à notre secretariat.


CHAÎNE VIDÉO DE PROMMATA  | 
Soutenir par un don